1NC4RN4T10N5

Le chemin de l'Amour'

 

Un matin je me suis réveillée et j'ai compris ce que voulais dire être heureuse.

J'ai compris la Beauté de la Vie.

J'ai compris qu'il n'y aurait pas autre chose que ce qu'il y avait déjà, que rien ne changerait sauf mon regard.

J'ai compris que tout toujours avait été dans mes mains.

Que l'Amour m'avait été donné, inconditionnellement. 

J'ai compris que la Vie était le plus beau des cadeaux et que je courrais après autre chose, je ne sais quoi de meilleur.

J'ai compris que tout m'étais donné et que c'était à moi d'en prendre soin.

J'ai compris qu'il n'y avait nulle part où aller.

J'ai compris qu'il n'y avait pas d'autre vie et qu'il n'y aurait pas d'autre vie et qu'elle était précieuse et que personne ne marcherait dans mes pas et personne ne vivrait cette vie à ma place.

J'ai compris que tout était un cadeau, que personne ne me devait rien et que personne ne m'avait blessé.

J'ai éprouvé le besoin de demander pardon, de m'accueillir dans mes limites, mes erreurs, ma vulnérabilité.

J'ai éprouvé le besoin encore et encore de remercier pour tout ce que j'avais reçu et la Présence de chaque être dans ma vie.

J'ai compris que cet Amour qui vivait dans mon Coeur était l'unique sens de l'Existence et de ma présence sur Terre.

J'ai compris que rien ne changerait sauf mon regard.

J'ai compris que mon temps sur Terre était compté et que je pouvais partir d'un jour à l'autre.

J'ai compris la Voie.

J'ai compris les paroles des sages, qui savent que rien est à acquérir ni à libérer pour être Soi, et que la "pratique" c'est Vivre.

J'ai compris que Vivre c'était rencontrer la Vie, telle qu'elle est et non telle que je voudrais qu'elle soit.

J'ai compris que le Beau était avant tout un regard et non ce qui est regardé.

J'ai compris qu'il ne s'agissait pas de comprendre, mais de faire l'expérience.

J'ai compris que l'Amour de Dieu était la chose la plus miraculeuse de l'existence et qu'il est en Soi quand on arrête d'exiger et de croire que l'on nous doit quelque chose.

J'ai compris que l'on s'endort en se racontant des histoires, comme quand on était petits, et que si l'on veut s'éveiller vraiment il suffit de voir les choses comme elles sont, sans se raconter d'histoires.

Rien ne nous appartient.

Je laisse la Vie couler librement en moi parce que Je Suis la Vie.

Je suis la Voie.

Je suis l'Amour.

Incarné.

À VENIR...bientôt!!

*Quel texte!

Ca me prend au corps et je n'ose pas le relire.

J'ai cru entendre ma vie s'exprimer devant moi.

Et je devine qu'il y avait du vécu pour vous.

En tout cas bravo d'avoir pu écrire ça.

Bonne journée,

THOMAS